Comment tenir vos bonnes résolutions de l’année : mes astuces secrètes


Permettez-moi une question : êtes-vous du genre à faire des bonnes résolutions en début d’année ?

Oui ? Et vous les tenez ?

Moi, j’avoue que c’était plutôt du “plus ou moins”.

Je faisais plus ou moins des résolutions en début d’année… et je les tenais moins que plus à la fin…

Jusqu’à l’an dernier. Où j’ai mis en place un système différent. Et qui m’a permis de tenir plus que moins mes bonnes résolutions :-).

Si vous êtes comme moi avant, à formuler des souhaits chaque année, mais à ne pas les voir se concrétiser.

Si vous aussi, vous voudriez que vos bonnes résolutions ne soient plus un vœu pieu, mais qu’elles se concrétisent réellement.

Si vous voulez que vos résolutions de début d’année vous permettent d’avancer concrètement. Et que vous puissiez avancer sur vos projets.

Que ce soit des projets d’investissement au Portugal, ou bien des objectifs personnels pour devenir une meilleure version de vous-même au fil des mois.

Si la réponse est oui, alors lisez ce qui suit et qui a marché pour moi.

1. Bien commencer

Par quoi commencer ? Et bien par le commencement ;-). La première astuce est de bien commencer justement.

Un bon début, un bon cadrage c’est 50% du travail.

Pour que vous puissiez tenir vos bonnes résolutions, il faut commencer par les définir. Simple, non ?

Ok, alors concrètement, cela signifie :

  1. définir ses objectifs de l’année (avec la méthode SMART)
  2. limiter le nombre d’objectifs à 5 – 10 grand maximum
  3. écrire tout cela dans un fichier (ou un cahier) de suivi

Que sont des bonnes résolutions, sinon des objectifs ?

Et qui dit objectifs, dit de les définir. Et pas n’importe comment, mais avec méthode. J’utilise personnellement la méthode SMART depuis des années dans le cadre professionnel.

Allez, un peu de pratique, je vous invite à suivre pas à pas ceci :

  1. Ecrire chacun de vos bonnes résolutions comme elles vous viennent
  2. Les limiter à 10 maximum
  3. Réécrire ces 10 résolutions en faisant en sorte que leur description soit claire et facilement compréhensible. Il ne doit pas y avoir d’ambiguïté. C’est le S de SMART, pour Spécifique.
  4. Définir des éléments de mesure pour chaque résolution. Pour savoir quand vous aurez atteint votre objectif. C’est le M, pour Mesurable.
  5. Vous demander pour chaque résolution si c’est réellement accessible, si vous pouvez vraiment l’atteindre avec les moyens que vous avez votre disposition. C’est le A, pour Accessible.
  6. Demandez-vous maintenant si chacune de vos résolutions est réaliste d’un point de vue emploi du temps, en modifiant des éléments de votre agenda. C’est le R, pour Réaliste.
  7. Fixez-vous une date de fin pour chaque objectif. Cela peut être l’année. Mais cela pourrait être moins, 3 mois, 6 mois. C’est le T, pour Temporellement défini.

Pour en savoir plus sur la méthode SMART, vous pouvez lire mon article “Par où commencer (pour faire votre investissement immobilier au Portugal)” qui parle justement de la définition des objectifs avec cette méthode utilisée dans toutes les grandes entreprises.

Vous avez terminé l’exercice ?

Oui ? Alors, vous pouvez passer à l’étape suivante.

2. Suivre régulièrement

Bon, vous avez maintenant défini concrètement vos objectifs de l’année avec méthode.

Vous êtes au top ! C’est 50% du travail accompli ;). La plupart des personnes ne le font pas et entravent dès le début leurs chances de tenir leurs résolutions.

Maintenant, il faut que vous puissiez suivre l’avancement de vos objectifs régulièrement.

Pour cela, vous allez mettre en place un tableau qui vous permettra de suivre chaque mois l’avancement de chacun de vos objectifs.

Voici le format que j’utilise :

Exemple de tableau de suivi mensuel des objectifs

C’est un format assez simple. Et c’est volontaire. Il ne faut surtout pas trop en faire. Car il faut que vous puissiez le remplir facilement.

Je vous conseille d’avoir votre tableau toujours sous la main, ou visible pour ne pas l’oublier.

Voire même, d’ajouter une alerte mensuelle dans votre agenda pour mettre à jour le tableau.

Mon conseil : mettre à jour le tableau chaque fois que vous accomplissez quelque-chose qui contribue à un objectif.

Ainsi, au fil de l’année, votre tableau se remplira des petits pas que vous aurez faits pour chaque objectif. L’air de rien :-).

Et, bonus, faire un tableau de suivi a un double effet kiss cool :

  1. Cela vous permet de suivre votre avancement
  2. Vous vous motivez à voir vos progrès ! et vous redonne de l’énergie pour continuer.

Et ce qui n’était au début qu’une simple bonne résolution, devient en peu de temps quelque chose de concret ! Qui se réalise peu à peu sous vos yeux.

Et là, vous vous voyez, dès les premier mois avec votre tableau rempli de petites actions sur chacun de vos objectifs. Quelle satisfaction ! Quel encouragement de voir de l’avancement sur quelque chose que vous remettiez peut être au lendemain depuis des années !

Et au fil des mois, les colonnes continuent de se remplir, petit à petit. Jusqu’à ce que…

A la fin de l’année, votre tableau est plein ! Et surtout, vous êtes quelqu’un d’autre. Vos projets sont devenus réalité.

Ou tout du moins, si vous avez pris un peu de retard, ils ont bien avancé et sont maintenant concrets.

Prendre un peu de retard, cela peut arriver. C’est normal. L’important, est de persévérer.

Et si prendre du retard, ou oublier de faire le suivi, vous inquiète, je vous invite à lire mon astuce ultime ci-dessous 🙂 !

3. L’astuce ultime : s’aider d’un journal

Je vous avoue : cette astuce n’est pas de moi. Je l’ai empruntée à Olivier Roland et à son journal Agir er Réussir.

Testé avec succès ;-).

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Vous vous dites peut être qu’avec un suivi tous les mois, même avec une alerte dans votre agenda, vous risquez un jour d’oublier vos bonnes résolutions ?

Ou bien, vous vous faites une montagne de ces objectifs qui vous semblent peut être inatteignables ?

Même après avoir appliqué une couche de méthode SMART, vous n’êtes pas très sûr de les réaliser un jour, tellement la tâche vous paraît énorme.

C’est là qu’intervient un journal.

Un journal va vous permettre de découper vos objectifs annuels en morceaux plus petits.

Vous découperez ce gros morceau en des bouts de plus en plus petits :

  • au mois,
  • puis à la semaine,
  • et enfin à la journée 😉

C’est tout simplement la méthode des petits pas.

Chaque jour, vous prendrez votre journal et définirez vos actions à faire pour cette journée.

Qui découleront de sous-objectifs plus importants à faire cette semaine.

Qui eux-mêmes dépendront d’objectifs au mois.

Qui eux-mêmes composeront votre premier découpage de vos objectifs annuels.

Vous pouvez créer votre propre journal.

Ou bien, vous pouvez en prendre un déjà préparé avec tous les mois, toutes les semaines et tous les jours de l’année, comme celui d’Olivier Roland. Avec en prime des conseils très utiles pour vous guider tout au long de l’année.

Conclusion

Que fait-on maintenant ?

Grâce à cet article, vous savez désormais comment

  1. Transformer vos bonnes résolutions en objectifs SMART
  2. Suivre vos objectifs tous les mois grâce à un tableau de suivi
  3. Booster votre réussite à l’aide d’un journal de bord quotidien

Avec cela, vous êtes parés pour tenir les résolutions de cette année !

Je vous défie de mettre à profit ces astuces et de ne pas réussir à faire un quart de vos objectifs à la fin de l’année !

Et vous, quelle est votre meilleure méthode pour tenir vos bonnes résolutions ? Partagez-la en commentaire !

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. C’est un blog que j’apprécie pour les conseils qu’ils donne. Je vous invite d’ailleurs à en expérimenter certains. Qui sait, peut être qu’ils vous permettront de vous améliorer ? Mon article préféré ? Celui-ci.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Votre guide pratique pour acheter au Portugal (…et si cette année était l’aboutissement de votre projet immobilier au Portugal ?)

11 (+1) blogs et sites sur l’investissement immobilier que j’aime bien (au Portugal ou pas)

Crédit immobilier au Portugal : attention ! LE comparatif des banques France vs Portugal.

Comment sortir de votre prison mentale et enfin passer à l’action pour investir dans l’immobilier portugais ?

Laissez un commentaire


Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}